Nina Attal + Gunwood

Samedi 29 janvier – 20h00

Nina Attal

D’après une enquête publiée par le New York Times l’an dernier, nombreuses sont les jeunes femmes à s’être lancées dans l’apprentissage de la guitare durant les confinements imposés par la Covid 19 ! A 29 ans, la chanteuse et guitariste française Nina Attal fait presque figure de pionnière au regard de cette génération spontanée, avec plus de 600 concerts au compteur. Intitulé Pieces of Soul, son quatrième album marque pourtant chez elle un retour aux sources, puisé dans le blues, le rock et le rythm’n’blues à l’origine de son amour pour l’instrument quand, âgée d’une douzaine d’années, elle s’échinait à apprendre, seule, les riffs de Jimmy Page et Angus Young, sur une guitare électrique offerte par son père.

Gunwood

Oubliez les armes à feu, ce Gun-là, c’est pour Gunnar, Gunnar Ellwanger. Une naissance en Angleterre, des parents allemands, une adolescence en région parisienne après une enfance outre-Rhin : et voilà un trilingue au prénom… scandinave. Comme un symbole du brassage de cultures qui alimente l’identité de Gunwood. Le “wood”, c’est le bois, l’arbre, ses racines enfouies et ses branches conquérantes, tels des chemins de vie qui fusionnent et se séparent, se fendillent et repoussent de plus belle. À quoi bon choisir entre poésie folk et puissance rock, entre liberté des seventies et tranchant des nineties, entre harmonies irlandaises et reliefs américains quand on peut tout entremêler et créer ainsi de nouvelles boutures ?

Billetterie Weezevent