BONGA + DIOUMA

Vendredi 05 avril – 20h00

BONGA
Figure de proue de la musique angolaise, Bonga tutoie les étoiles et a donné tout son sens à la notion, aussi plurielle soit-elle, d’africanité. De Luanda à Rotterdam, de Paris à Lisbonne et partout ailleurs, Bonga appartient à une caste de chanteurs africains ayant sublimé leurs racines. Immédiatement identifiable, grâce à une voix râpeuse et puissante, il saisit l’auditeur d’un bout à l’autre de l’écoute de n’importe lequel de ses albums.
Avec son album « Recados de Fora » (Messages d’ailleurs) Bonga, raconte un parcours fascinant à travers plusieurs époques et plusieurs continents, et toujours avec l’océan Atlantique en fil d’Ariane.

Le chanteur, auteur et compositeur, revient pêle-mêle sur sa jeunesse, sa prise de conscience aigue à l’égard de la colonisation portugaise, son initiation à la musique par son père pêcheur et accordéoniste, son amour pour le semba symbole de l’identité nationale angolaise, et dont le kizomba, cette musique prisée par les jeunes générations n’est qu’une version modernisée. Car s’il est l’un des derniers géants de la musique africaine postcoloniale, on peut dire que Bonga incarne le semba. A l’image de la chanson « Tonokenu » dans la pure tradition de ses racines.
DIOUMA
DIOUMA Jeune artiste Franco sénégalaise, elle s’est taillé un style bien singulier dans la chanson française avec des influences allant de la soul au hip hop, des textes personnels et engagés, ainsi qu’une voix évoquant l’Afrique de l’ouest. Elle vient de sortir son premier EP « Femme du temps » dans lequel elle revendique sa féminité et incite au respect des femmes. »
Billetterie Weezevent

 

Achetez vos billets